09 67 50 90 79 du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30

Jour du dépassement : Le mois de juillet entamé

Il y’a un an quasiment jour pour jour, nous faisions le constat de ce bien triste jour du 1 aout 2019. Aujourd’hui, la date est reculée de 3 jours, le 29 Juillet, nous avons épuisé les ressources produites par la terre sur une année.

2.7 Terres pour un Français, 5 pour un Etats-unien (USA)

Cela n’étonnera personne, les plus gros consommateurs (pollueurs ?) sont aussi les pays les plus riches et développés. Si les USA raflent la palme avec 5 planètes terre nous ne sommes pas en reste avec nos 2.7 planètes et les mesures sont similaires pour les plus grandes puissances économiques mondiales.

D’autres pollueurs plus discrets comme le Qatar affichent des scores funestes bien plus révoltants, plus de 8 terres pour ce dernier. Notre voisin du Luxembourg affiche lui 7.5 planètes. S'il faut 1.7 hectares globaux / habitant pour « rester dans les clous » un Luxembourgeois a lui « besoin » (remarquez les guillemets) de 12.9 hectares globaux… Lorsque l’inde requiert seulement 0.7 planètes, reflet d’un niveau de vie bien différent.

Plus concrètement, le Qatar est à crédit 323J / an car son jour de dépassement est évalué au 22 Février, aussi impensable que cela puisse paraître.

Une fatalité ?

Non, ce n’est pas une fatalité, les scores ci-dessus invitent à réaliser une chose, nous vivons au-dessus de nos moyens, nous consommons trop, nous sommes trop ! Partant de ce constat, il est possible de diminuer notre empreinte écologique très facilement.

Cela passe tout d’abord par nos modes de consommation, manger moins de viande, consommer local, acheter des produits durables, les réparer si possible, acheter de l’occasion, se déplacer autrement … Les gestes sont multiples, la finalité est la même ! Chacun de nous par son action peut faire reculer cette date et trouver un point d’équilibre.

La question de la surpopulation et de la décroissance

exploitation pétrole
C’est un sujet presque tabou semblerait-il pour de nombreux médias, mais le fait est que nous sommes trop… Si le jour du dépassement gagne chaque année du terrain, c’est aussi parce que la population ne cesse de croître, plus de personnes qui consomment, c’est moins de ressources pour les autres. Deux chiffres évocateurs :

  • 1960 : 3 milliards d’habitants
  • 2017 : 7.55 milliards

En complément de ce phénomène, notre société est conçue de telle manière qu’elle recherche toujours la croissance et le développement. Qu’on le veuille ou non, il s’avère nécessaire de passer par une phase de décroissance pour revenir à un niveau de vie plus soutenable et cela passe majoritairement par la consommation de chaque citoyen, particulièrement ceux des pays riches.


Articles complémentaires / sources :

 

NOS EXPERTS à VOTRE ECOUTE
du lundi au vendredi de 9h à 12h45 et de 13h30 à 16h30
09 67 50 90 79